Agence de référencement naturel Paris

AGENCE DE REFERENCEMENT NATUREL PARIS

Actualités E-commerce

+33 1 41 62 10 61
+33 6 07 49 90 52

Agence de référencement Paris : Conseils et solutions pour
comment bien vendre sur internet

Avec SEO, Google boostera davantage ses infos santé dans les résultats

Article publié le 02/10/2015

Afin de faire remonter de façon significative ses réponses aux questions dans le domaine de la santé, le moteur de recherche « Google » va développer sa base de données. Actuellement, il n’y a que les Etats-Unis qui sont concernés et qui bénéficient de cette évolution. Toutefois, Google vise un déploiement international.

Depuis le mois d’avril 2015, le moteur a déjà affiché en très bonne place dans ses résultats ses réponses sur la santé et ses propres informations aux Etats-Unis. C’est un domaine sur lequel plusieurs sites et SEO n’ont sûrement pas manqué d’investir et qui représente, nous avait donc appris Google, 1 requête sur 20.

Désormais, Google montre plus précisément des infos plus complètes, comme les traitements ou les symptômes. Parfois même avec de grandes illustrations, en réponse à une demande  spécifique contenant un nom de maladie. En fait, c’est son Knowledge Graph qui s’en charge. A l’heure actuelle, le moteur annonce qu’il va poursuivre cette voie. Effectivement, Google a largement augmenté sa base de données et sa taille est plus que doublée. Les requêtes concernées seront donc plus nombreuses.

Google confirme que ce déploiement concerne uniquement les Etats-Unis. Par contre, il affirme qu’il projette de développer ce procédé à d’autres pays et langues.

Le knowledge Graph : c’est quoi exactement ?

Google essaie de se placer comme le moteur de recherche le plus approprié et le plus pertinent, avec ses filtres et ses modifications d’algorithme, ainsi que les outils qu’il met à disposition des Webmasters. Google a l’ambition de satisfaire ses utilisateurs qui sont, bien évidement, au centre de toute stratégie pensée par le moteur de recherche.

En mai 2012, encore dans cette même optique, Google a mis en œuvre un nouvel outil nommé Knowledge Graph. Il s’agit d’une énorme base de données que le moteur exploite et établit des relations entre les mots clés, toujours dans l’intention de procurer des réponses plus pertinentes à ses utilisateurs.

Suite à la déclaration de Google, je souligne : « Actuellement, il comporte plus de 500 millions d’entité, plus de 3,5 milliards de faits et de relations entre ces différents objets ». Google se sert donc de plus de 500 millions d’objets ou d’entités afin d’effectuer ces relations entre les mots clefs.

Lors de sa conférence, Sylvain nous dit que le Knowledge Graph (KG) est fondé sur l’approche ontologique. C’est une modalité de structuration des données où :

-           une classe est un ensemble d’entités,

-           un objet de base est une entité,

-           une relation est un lien entre différents objets,

-           un attribut est une caractéristique de l’objet.

En tout, le moteur de recherche Google examine sa base de données, tente de structurer et de classifier les informations en fonction de leurs points communs, leurs caractéristiques et les liens ou relations possibles entre les entités.