Agence de référencement naturel Paris

AGENCE DE REFERENCEMENT NATUREL PARIS

Actualités E-commerce

+33 1 41 62 10 61
+33 6 07 49 90 52

Agence de référencement Paris : Conseils et solutions pour
comment bien vendre sur internet

Comment optimiser les pages de son site web pour le SEO ?

Article publié le 12/11/2017

Après avoir créé votre site e-commerce, il vous reste maintenant la plus grande tâche qu’est l’optimisation des vos pages web. Cette pratique au cœur du SEO garantit une augmentation du trafic, condition propice à un potentiel retour sur investissement du site. En effet, il faut savoir que proposer un contenu de qualité est insuffisant pour améliorer le positionnement des pages web dans les moteurs de recherche. Un site bien référencé a aussi des pages optimisées. Dans cet article, nous allons voir les techniques utilisées pour un référencement naturel optimal de ses articles.

Le contenu éditorial indexable et accessible

Pour bénéficier d’une bonne indexation et référencement de ses pages, c’est indéniable qu’il faut d’abord avoir un contenu facile à indexer pour les robots. Nous parlons non seulement des textes mais également des vidéos, des images et des animations des pages. Car il n’est pas rare de trouver une page qui propose une vidéo de démonstration à ses visiteurs. Les erreurs javascript, les codes 404, les mauvaises redirections, les liens morts ou inexistants sont donc à proscrire. L’accessibilité des pages est aussi un autre critère essentiel. Les moteurs de recherche tiennent compte du temps passé par un internaute ou un mobinaute sur un site. La convivialité du thème, l’expérience utilisateur sont autant de facteurs déterminants dans l’optimisation. Nous ne revenons plus sur l’obligation d’avoir un site qui s’adapte sur tous les écrans, car Google a déjà fait cette mise au point le mois d’avril dernier. Désormais, le « responsive design » entre aussi dans ses critères de classement de popularité de pages web.

L’optimisation du contenu textuel

Avant de parler de cet aspect, faisons une petite parenthèse sur l’utilité d’une Url intelligible pour les internautes. Même si le mot-clé dans le nom de domaine a perdu du poids dans les algorithmes du Google, il est conseillé de choisir une Url courte et facile à retenir si vous comptez créer votre site web marchand ou votre blog. D’ailleurs, les moteurs de recherche verront d’un mauvais œil la présence excessive des mots-clés dans l’Url. Cette parenthèse refermée, revenons sur le contenu des pages. Voici donc les stratégies permettant d’améliorer la visibilité de votre contenu :

bien rédiger votre chapeau : les 50 premiers mots de votre texte doivent indiquer le message que vous voulez passer à vos visiteurs. Il doit intégrer le mot-clé lié à votre activité. Mais faites attention quand même à ne pas abuser avec la répétition de ces mots. Privilégiez le recours à un dictionnaire pour voir le synonyme. La pratique de saisie répétitive des mots-clés est considérée comme spam par les moteurs.

Respectez une bonne densité de mots-clés : personne ne peut dire exactement combien de fois il faut répéter un mot-clé dans un texte de 1000 mots par exemple. Mais beaucoup de référenceurs disent que cette densité ne doit pas dépasser 7 à 10 fois des mots du site. L’abus de la répétition de mots-clés entraîne une sanction de suroptimisation. Celle-ci se traduit par une dégradation de classement d’un site sur le Serps. Pour se prémunir contre ce risque, vous pouvez recourir aux expressions connexes via les outils de synonymes en ligne. L’utilisation de synonymes permet également de faire apparaître le site lors de requêtes de ces mots ayant le même sens. L’autre point important à ne pas négliger, c’est qu’il faut aussi faire une incorporation naturelle de ces mots-clés dans le texte. Quant aux nombre de mots, l’idéal serait de produire un texte de 2000 mots, mais la qualité prévaut sur la qualité. Il est préférable de rédiger un article de 500 mots pertinent et bien écrit plutôt qu’un long texte de 2000 mots avec du bourrage ou des thèmes divers sur une page.

Mettez les mots-clés les plus pertinents en italique ou gras : le caractère gras permet aux moteurs de recherche de repérer rapidement ce qui est le plus important dans votre page. L’italique a plus d’autorité que le gras. Mais au lieu de produire l’effet escompté, l’utilisation abusive entre aussi dans le politique de spamdexing. C’est-à-dire que vous spammez l’index de Google. Il est donc conseillé d’être chiche avec ces caractères en gras et en italique.

Utilisez les balises intertitres : tous les professionnels en référencement vous disent que les pages ayant des textes bien aérés et bien structurés sont en bonne position dans les résultats sur les moteurs de recherche. Les ahref, les liens entre les pages, les balises H1 jusqu’à H6, les listes à puces permettent tous d’améliorer la visibilité d’une page. Un texte tout en bloc, sans sous-titre, sans listes à puces a moins de chances d’être bien classé. Nous conseillons également dans la mesure de possible d’opter pour les paragraphes courts car cela facilite l’expérience usager.

N’oubliez pas l’attribut « alt » : Celui-ci doit être présent dans les images. Cette description aide Google à savoir de quoi tourne le sujet. En cas de connexion lente ou de lien brisé, cette balise permet aussi aux internautes de deviner le contenu.

La mise en avant des méta balises

Après ces étapes, il vous faut maintenant remplir la partie en bas de la page contenant le title et le meta dans votre CMS.

La balise méta title : celle-ci se trouve dans la partie du code et apparaît en haut du navigateur lorsqu’on clique sur une page. Pour le lire sur Google, il suffit de passer la souris sur l’onglet. Cette balise renseigne aux internautes et aux moteurs de quoi parlent vos pages. Il est conseillé de rédiger une description moins de 70 signes car au-delà de ces caractères, la description sera tronquée. Cette balise doit contenir le nom de la marque ou de l’entreprise suivie d’un tiret et la prestation ou l’activité de ladite entreprise pour la page d’accueil. Pour la page interne, elle peut contenir le titre H1 plus le nom de la rubrique. L’essentiel est qu’elle doit fournir le résumé du contenu de la page. Les pages sans titre, ou avec l’Url du site web seulement, ou encore le titre comme bienvenue etc. sont à éviter. Toutes les pages doivent avoir un titre optimisé et qui ne se ressemblent pas.

La balise méta description : sa description ne doit pas dépasser 300 signes avec les espaces, et 150 caractères au minimum. Le titre, la balise et le contenu doivent traiter le même thème. L’usage du texte commercial est déconseillé. La description de meta diffère d’une page à l’autre. Evitez le copie-coller. Elle ne doit pas aussi avoir de caractères spéciaux comme le double-points ou les guillemets.

La balise metakeywords : les moteurs de recherche ne prennent plus en considération cette balise. Mais il est quand même utile de le renseigner pour le besoin de moteur de recherche interne. Chaque page a son propre metakeywords et elle ne doit pas dépasser plus de 10 mots.

La mise en avant des liens internes et externes

Dans le but d’optimiser les pages web, il est également conseillé de faire des liens internes entre les pages. Les professionnels de référencement sont unanimes sur le fait que les pages qui ont plus de liens sont plus performantes. L’intégration des liens internes et externes n’est donc pas à dédaigner dans chaque page. Enfin, privilégiez un lien externe vers un site ayant un PR élevé pour booster le classement de vos pages.